Fièvre

Publié le par Miss Terre

Fièvre

Ma main dans la tienne

Mon coeur contre le tien

Nos deux corps à nus, dans une folie éperdue

Ma bouche, explore éperdument ton corps

Tes mains serpentent, vers mes hanches

Mes doigts glissent et agrippent ta peau

Mon cou s'offre, enfièvré à tous tes baisers

Offerte à mes caresses, ta nuque frissonne

Sur ma peau devenu moite, tu t'aventures

Tu te glisses tout doucement, silencieusement

Silence béni des Anges

Avant que ne se ravive le feu

D'une danse que rien ne freine la cadence

Puis s'invite l'extase d'un Paradis à deux

Où tout n'est plus rien, si ce n'est de ne faire qu'un

Mon corps se relâche, vaincu

Ta respiration haletante, se noie en un gémissement

Maintenant l'un contre l'autre

Nos deux esprits voguant vers le sommeil

Et apaisés par cette fièvre éternelle.

Publié dans Poètesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article