Paragraphe

Publié le par Miss Terre

La haine
Mon Amie, ma compagne du soir...
Envers cette famille,
Pas très habile

Tous bâtis pour meurtrir
Ils aimeraient me voire mourir
Mais ces envies sont envolées au loin
Donc vous pouvez continuer votre chemin

On m'achève, je me relève
On m'interdit, plus j'en dis

Alors, dans votre sagesse infinie
Lequel d'entre vous se rapelle avoir été meurtrie ?
Mais votre mémoire vous fait défaut
Et vous prenez les gens de haut

Finalement, ma haine un matin s'en est allé
Par des regrets elle fût remplacée

Mon esprit, malade n'est plus
Elle s'est trouvée vaincue
Parce que l'Ami de mon ennemi
Guidé par sa sagesse infini

A sû braver
Nombre de préjugés
M'écouter
Fût toute sa bonté.

Publié dans Poètesse

Commenter cet article